Caractéristiques du projet Tanger Med

Avec la volonté forte et soutenue de sa majesté le roi Mohamed VI de voir la région Nord du royaume de Maroc se développer, on a pu se féliciter de la réalisation de l’un des grandios projets économiques. Bien évidement, on parle de projet Port de Tanger-Med qui a pu mériter de bons témoignages auprès des acteurs économiques avec nos partenaires du continent européen.
Anne Marie Idrac, la secrétaire d’Etat française au Commerce extérieur, a eu l’admiration en visitant le port Tanger-Med en pointant le coté technique et l’efficience constaté dans son aménagement qui répond aux normes basiques à l’échelle internationale de plus ce port sera une mine riche d’investissement dans les années futures.
En effet, le port Tanger-Med vise à être le premier et le grand port d’Afrique en se donnant tous les moyens opportuns avec l’implication des autorités marocaines sans oublier le rôle joué par les entreprises françaises dans son montage.
Aujourd’hui, le port Tanger-Med enregistre des centaines entreprises implantées dans sa surface en enregistrant une variété dans les secteurs d’activités et les tailles (à titre d’exemple : Renault, Bouygues, CMA-CGM et le groupe SNCF). Dans la zone de Tanger Med, on trouve majoritairement les entreprises françaises de petite et moyenne entreprise (environ 170 entreprises françaises).
Selon la ministre française, la présence accentuée des entreprises françaises ne s’est fait pas de jour au lendemain ou d’hasard mais plutôt grâce à la relation forte entre le Maroc et l’union européen et tout particulièrement avec la France (une longue histoire d’échange et de coopération : 1ère destination d’études supérieures pour les étudiants marocains, premier client et fournisseur du Maroc ….la France constitue un pays de forte confrérie pour le Maroc. De plus, plus de 1200 entreprises françaises installées dans la zone franche de Tanger ont permet de créer environ 100 000 postes d’emploi au Maroc.
Madame Idrac a cité qu’il est temps à ce que les pays du sud de la méditérannée soient des partenaires solides à l’union européen, en dépassant la relation d’échange commerciale, afin que les deux parties soient aptes à concurrencer ensemble les pays qui s’émergent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.